1er/07 : NON À L’ÉTAT D’URGENCE PERMANENT !
Contrairement aux engagements de Macron avant son élection, l’état d’urgence, qui a largement démontré son inefficacité en matière de (...)
> voir l'article

3/12 : L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CRÉATION appelle CHACUN à la responsabilité POUR le respect de la liberté de création sur tout le territoire !
COMMUNIQUÉ DE L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CRÉATION L’Observatoire de la liberté de création, composé de personnalités et de (...)
> voir l'article

8/11 : Visite de l’exposition sur l’engagement à la BNF
Le Syndicat national des Artistes Plasticiens CGT vous propose une visite de l’exposition « Graphisme contemporain et engagements » (...)
> voir l'article

18/05 : CMU complémentaire • la CGT dénonce une "manipulation" !
Représentant CGT au conseil de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, Jean-Michel Cano réagit à la décision de contrôler les comptes (...)
> voir l'article

4/03 : 1% artistique • collège de Savenay (Loire-Atlantique)
voici ci dessous et en pièce jointe l’intégralité de l’appel à candidatures : AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - MAPA (...)
> voir l'article

25/02 : SOUSCRIPTION SOLIDAIRE
Nous avions appelé à signer la pétition de soutien à l’artiste plasticien Walter Anchico Ramirez pour que la Préfecture de Police lui (...)
> voir l'article

9/01 : NOMINATION d’un Administrateur Provisoire de l’AGESSA et de la MdA
Nous apprenons par le journal officiel la nomination de Monsieur Bernard Billon, administrateur provisoire en lieru et place des Conseils (...)
> voir l'article

21/11 : Exhibit B : un spectacle qui ne doit pas être interdit ou annulé !
communiqué Ligue des Droits de l’Homme, LICRA, MRAP La pièce de Brett Bailey, Exhibit B, est au centre d’une controverse qui a (...)
> voir l'article

20/10 : gratuité d’accès contestée aux artistes à Saint Germain en Laye
Dimanche 19 octobre, nous nous sommes vu refuser l’accès gratuit au Musée d’Archéologie Nationale du Château de Saint Germain en (...)
> voir l'article

29/07 : Mairie FN de Hayange : détournement d’une oeuvre d’art
En violation du droit moral de l’auteur, le maire FN a fait repeindre en bleu une fontaine de l’espace public de Hayange, du (...)
> voir l'article

26/07 : Non à l’exploitation du travail gratuit comme modèle de réussite
Le SNAPcgt soutient la lettre ouverte et la pétition : lettre ouverte à Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique, à Aurélie (...)
> voir l'article

13/07 : Images de SNAPistes !
Depuis ce début d’année 2014, nous recueillons vos images "optimistes", de voeux, de témoignages, d’artistes militants... Il est (...)
> voir l'article

5/02 : Le Louvre n’est plus pour tous...
Le Musée du louvre limite l’accès gratuit à tous du premier dimanche par mois à la morne saison... Signez la pétition du Louvre pour tous (...)
> voir l'article

8/01 : nouvelles obligations fiscales
en cas de contrôle fiscal À compter du 1er janvier, de nouvelles dispositions sont en vigueur, si vous tenez votre comptabilité sur support (...)
> voir l'article

7/01 : racisme, antisémitisme, liberté d’expression et de création
Le SNAPcgt s’associe à l’analyse détaillée de la ligue des Droits de l’Homme et de l’Observatoire de la Création sur une (...)
> voir l'article

1er/01 : conseils CGT aux inscrits à Pôle EMPLOI
infos CGT - Pôle Emploi La CGT diffuse ce document à l’intention des travailleurs inscrits à Pôle Emploi. De nombreux artistes peuvent être (...)
> voir l'article

26/10 : L’ART ET LA CULTURE : PAS DE DECENTRALISATION SANS L’ETAT !
Monsieur le Président de la République, Le secteur des arts et de la culture et les organisations professionnelles qui les (...)
> voir l'article

3/10 : LETTRE d’infos novembre 2013
au SOMMAIRE de novembre : TVA auteurs, l’urgence - Réforme du régime auteurs - 1% artistique - crédit d’impôt pour cotisation (...)
> voir l'article

11/02 : Qu’est-ce qu’un syndicat ?
Un syndicat est plus qu’une association, il est complété par la capacité juridique qui a exclusivement pour objet (...)
> voir l'article

1er/01 : Allocations exceptionnelles du CNAP
Si vous rencontrez des difficultés financières liées à une situation particulière ayant un caractère d’urgence, une aide de 1000€ peut être (...)
> voir l'article

29/02 : déclaration 2035 : date limite 3 mai 2013
Déclarations fiscales professionnelles une date limite de dépôt unique. Celle-ci est le second jour ouvré suivant le 1er mai, soit pour (...)
> voir l'article

20/11 : PAROLES DE SNAPPEURS !
des clips-interviews d’artistes syndiqués, qui parlent du SNAPcgt. Fabienne Chris Natacha Hervé p (...)
> voir l'article

19/08 : « La règle d’or des finances publiques »
Questions - réponses voir article
> voir l'article

23/10 : Guide du manifestant
http://www.guidedumanifestant.org/ très utile et pratique, le syndicat de la magistrature l’a remis à jour. Grand merci ! Guide du (...)
> voir l'article

7/02 : Code APE : nouvelle nomenclature.
Nos activités artistiques qui étaient jusqu’à présent regroupées dans le code 923 A changent de nomenclature. Il faudra désormais indiquer sur (...)
> voir l'article



© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
puce  Droits sociaux :  L’APPEL du 21 juin !
Écrit par Mary-loup le 13 juin 2018 à 16h01

(JPG) Le 21 juin, au Ministère de la Culture, nous sera présentée une architecture bouclée par la Direction de la Sécurité Sociale et le Budget qui portera sur le fonctionnement et le devenir du régime des Artistes Auteur-trice-s (Assurance Maladie - précompte - vieillesse - CSG - Formation Professionnelle Continue - Recouvrement des cotisations - Droits ouverts) et où l’on nous proposera de ne discuter que de détails.

Le SNAPcgt appelle à un RASSEMBLEMENT le 21 juin pour rendre compte publiquement de ce qui se profile et pour MOBILISER les artistes auteur.trice.s.

Un APPEL COMMUN et UNITAIRE avec d’autres organisations professionnelles et la CGT Spectacle est lancé.

Tous les syndicats et organisations professionnelles sont invités dans cette démarche. La plus large sollicitation à des soutiens associatifs, groupements, collectifs de tous les champs de nos professions sera bienvenue.

PDF - 670.7 ko

► RASSEMBLEMENT jeudi 21 Juin à 11h30

Place Colette ★ Métro Palais Royal ★ Paris

► L’évènement facebook de la MOBILISATION

À ce moment se clôturera au Ministère de la Culture voisin, la réunion. Les représentant-e-s des organisations de l’appel pourront rendre compte publiquement de ce qui aura été annoncé et débattu.

Le projet de loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel" risque, quant à lui, d’avoir de sérieuses incidences sur les droits à formation professionnelle des artistes-auteur.trice.s ► ci-joint une PÉTITION de la CGT Spectacle qui nous concerne, à SIGNER, PARTAGER, DIFFUSER. L’Afdas, j’y tiens !

(JPG)

Le régime social des artistes auteur-trice-s est en profonde mutation et une accélération des orientations fondamentales se profile très rapidement maintenant.

En résumé, les organismes associatifs AGESSA - Maison des Artistes assument aujourd’hui en délégation de service public l’affiliation au régime, l’action sociale et le recouvrement des contributions. Le réseau URSSAF reprendra en direct le recouvrement qui constitue l’essentiel effectif de la mission en termes de charge de travail, au 1er janvier 2019.

Pour les personnels, il est aisé de comprendre les conséquences et inquiétudes : reclassement de 80% des effectifs dans les URSSAF. Qui part, qui reste, comment cela se décide ?

Pour les auteur-trice-s, le désordre occasionné par une transition qui se veut la plus rapide possible laisse entrevoir des dysfonctionnements majeurs si on laisse faire sans réagir. (document Situations).

Un groupe de travail interprofessionnel Sécurité Sociale /Auteurs/Salariés CGT se réunit régulièrement depuis 4 ans à la Confédération : Artistes Auteur-trice-s - Salariés du régime - Conseillers CNAMTS - Organismes Sociaux - FNSAC. La CFTC nous a rejoints en janvier.

Nous avons proposé aux tutelles un accompagnement indispensable de la transition. Transition qui consisterait à maintenir le temps nécessaire les agents sur le site MdA-AGESSA, tandis qu’ils deviendraient agents de l’URSSAF.

Nous avons proposé une cellule spécialisée pour le traitement des Indemnités Journalières Maladie - Maternité. Elle aurait pour but de relayer aux CPAM de proximité un calcul correct et en temps normal les prestations en espèces qui sont aujourd’hui très compliquées à obtenir, surtout dans les petites CPAM. Ceci concerne le fonctionnement du régime et son amélioration. Depuis le 24 mai, la procédure de négociation entre les salariés et l’ACOSS est engagée avec l’objectif de finaliser fin juin. Des « groupes de travail » internes direction-ACOSS sont en place pour définir comment se transféreront les fonctions, restera en place, les représentant du personnel(s) en étant exclus. Le Ministère de la Culture ne semble même pas au courant. Une instance qui ait droit d’information et de regard sur la mécanique transitoire doit être mise en place. Nous pensons qu’elle doit être composée d’auteurs- autrices représentatifs des organisations, des tutelles et de salariés représentatifs pour garantir que des absurdités bureaucratiques ne créent des troubles profonds.

Depuis 4 ans, les organismes sont totalement incontrôlés par les auteur.trice.s. L’action sociale n’a pas fonctionné depuis deux ans.

Aucune proposition concrète n’est survenue après nos demandes, ni après l’entrevue du 4 juin qui rappelle aux tutelles de faire procéder à des élections et reprendre en main notre régime de Sécurité Sociale. Il faut exiger la DÉMOCRATIE et la REPRÉSENTATIVITÉ.

Nous estimons que tout avance sans les artistes auteur.trice.s.

Plus d’explications sur l’historique de la réforme dans cet article.



puce  Censures :  Le syndicat apporte son soutien au Bataclan !
Écrit par Mary-loup le 12 juin 2018 à 20h11

"N’en déplaise aux nouveaux censeurs de toutes obédiences, on ne demande pas l’annulation administrative d’un concert sans raison juridique valable et impérieuse."

le SNAPcgt est signataire de ce communiqué de la Ligue des droits de l’Homme et de l’Observatoire de la liberté de création.



puce  Droits sociaux :  Historique de la réforme de notre Sécurité Sociale des Artistes Auteurs
Écrit par Mary-loup le 3 juin 2018 à 19h01

(JPG)

Depuis plus de 4 ans, le SNAP cgt travaille sur le dossier "Sécurité Sociale des Artistes Auteurs" avec les salarié.e.s et représentant.e.s du personnel des organismes MdA-AGESSA syndiqué.e.s à notre confédération CGT. Notre groupe de travail est épaulé par des spécialistes (CNAM-CNAV) de la Fédération CGT des organismes sociaux, ainsi que par la fédération CGT spectacle.

C’est en ce sens qu’à l’époque du lancement de la réforme du régime auteur (2014) nous avions formulé des propositions pour le consolider en Caisse Nationale d’Assurances Sociale des Artistes Auteurs. Les oppositions catégoriques de certaines organisations, qui tiennent à tout prix au maintien des deux organismes associatifs et l’indécision à l’époque des ministères de tutelle ont maintenu le statut quo.

Toutefois, les deux organismes ont continué de se couler l’un dans l’autre... Ils ne sont plus contrôlés depuis 4 ans par les auteurs et la loi de décembre 2017 les assigne de passer d’une centaine d’employés à une vingtaine d’ici deux ou trois ans, en transférant au réseau URSSAF l’essentiel des missions et des salarié.e.s.

Le SNAPcgt partage ce document de réflexions sur l’historique de la réforme de notre Sécurité Sociale des Artistes Auteurs (en parallèle des réunions et rencontres en cours).

Il s’agit pour nous d’informer sur ce qui est en cours dans les organismes MDA-AGESSA dès à présent et sur des solutions pour maintenir, voire améliorer le service de Sécurité Sociale des Artistes Auteurs en partant du principe que les intérêts des auteurs et des salariés sont convergents.

Le SNAPcgt défend l’idée d’une protection sociale équivalente voir identique à celles des salarié.e.s. Voici ce qui propose...

PDF - 97.4 ko

Ce document sous forme de tableau (en cliquant sur l’icône à gauche et sur l’image ci-dessous) résume la situation actuelle du régime des artistes auteur.trice.s, la situation actuelle à éviter et la transition proposée et défendue par le syndicat.

(JPG)

Une critique suite au TRACT partagé, revient très souvent sur la centralisation sur Paris de l’antenne spécialisée URSSAF et de la cellule spécialisée CNAM (indemnités Journalières).

Pour l’antenne URSSAF • il s’agit d’une Antenne, pas d’une Caisse (qui aurait un Conseil d’Administration), elle serait chargée du traitement des dossiers et les artistes pourraient venir si leur situation est complexe. Si cette antenne se trouvait ailleurs qu’à Paris, il serait impossible de trouver un réseau de transports, accessible de partout. Nous rappelons qu’actuellement ce service se fait déjà à Paris par la MdA-AGESSA, qui n’ont pas d’antenne en régions. Effectivement, nous n’avons pas proposé un réseau d’antennes régionales, mais cela aurait été une pure perte de temps dans le contexte actuel de réductions des services publics. Par notre proposition, notre souhait est d’assurer le maintien du service rendu aux auteur.trice.s.

Pour la cellule spécialisée CNAM • elle serait une référence pour toutes les CPAM de proximité auxquelles les auteur.trice.s s’adressent pour leurs IJ (Indemnités Journalières), maladie ou maternité. Les auteur.trice.s n’auront pas à s’y rendre, ce sont les CPAMs qui interrogeraient la cellule spécialisée pour calculer correctement et rapidement les IJ. De ce fait on assure un progrès d’un service mal rendu aux auteur.trice.s par cette proposition.


Nous vous rappelons que le meilleur moyen de conserver ou d’obtenir des règles en adéquation avec nos réalités professionnelles, de défendre la place de la culture et notre liberté de création, d’être solidaire, est d’agir collectivement. Et nous ne sommes forts qu’ensemble.



puce  Droits sociaux :  ALERTE déclaration IRCEC-RAAP ERRONÉE ★ UNE CASE VIDE ?!
Écrit par Mary-loup le 1er juin 2018 à 15h06

INFO-PRO-RETRAITÉS

(GIF)

ALERTE DÉCLARATION IRCEC-RAAP ERRONÉE - UNE CASE VIDE ?!

ARTISTES RETRAITÉS PENSIONNÉS DE L’IRCEC-RAAP ★ VOTRE PENSION N’A PAS ÉTÉ PRÉ-DÉCLARÉE DANS LA BONNE CASE !

VÉRIFIEZ ET RECTIFIEZ LES MONTANTS PRÉ-REMPLIS DE VOTRE FORMULAIRE D’IMPÔT 2042 ! Attention les incidences (CSG etc.) sont conséquente.

Nous relevons plusieurs cas concordant qui indiquent que le montant de la retraite complémentaire IRCEC-RAAP a été pré-déclaré en "rente viagère à titre onéreux" au lieu de "pension, retraite". Si tel est pour vous le cas.

(JPG)

UNE CASE VIDE : Vous devez reporter le montant de votre retraite dans la 1AS

► Vous devez rayer ce montant des "rentes viagères"

Retraité.e.s de l’IRCEC-RAAP il vous revient de rectifier cela sur le formulaire 2042 des services fiscaux.



puce  Droits sociaux :  Disparition de la Maison des Artistes et de l’Agessa ! Quel avenir ?
Écrit par Mary-loup le 10 mai 2018 à 10h35

(JPG)

À la veille du 1er mai où nous appelons les artistes-auteur.e.s à se MOBILISER et à rejoindre les cortèges ( et suite à notre dernier article sur le sujet), nous vous partageons ce tract réalisé en collaboration avec le personnel de la Maison Des Artistes.

Ce TRACT (visible et téléchargeable en cliquant sur la bannière) est à diffuser autant que possible lors des nombreuses mobilisations, manifestations, pour informer les artistes auteur.e.s de la situation à venir.

Depuis 5 ans, le SNAPcgt, avec des salariés CGT MdA-AGESSA, et des conseillers CGT de la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie), experts de Sécurité Sociale, ont élaboré des propositions dans le contexte d’une réforme du régime des artistes auteur.e.s officiellement annoncée en 2014, qui semblait s’enliser...

En toute fin d’année 2017, le nouveau gouvernement a relancé la réforme, sans aucune concertation*, par la décision de transférer l’essentiel du travail des organismes à l’URSSAF. En Janvier, nous avons réuni le groupe de travail pour évaluer, maintenir et sauver ce qui pouvait l’être par des propositions constructives, tant pour le service effectué que pour les personnels concernés.

Nous étions donc présents, en Février 2018, à la Direction de la Sécurité Sociale, qui a confirmé le transfert du recouvrement des cotisations directement à l’URSSAF, avec la possibilité, pour les salariés MdA-AGESSA, de rejoindre ce réseau (changer d’employeur).** Ce qui nous a été confirmé lors d’une rencontre avec le Directeur de l’ACOSS (le patron de l’URSSAF), en Mars.

À chaque entrevue, nous avons expliqué qu’un transfert brutal posait de nombreuses questions et des inquiétudes, tant pour les personnels concernés, que pour les artistes auteurs. En effet, le traitement des dossiers des artistes auteur.e.s est un travail spécifique complexe. Les personnels actuels connaissent nos particularités, mais pas les personnels de l’URSSAF.

Créer une antenne URSSAF spécialisée artistes auteur.e.s à Paris, car la moitié des artistes-auteur.e.s vivent en Ile de France, ainsi que les personnels MdA-AGESSA, qui pourraient intégrer cette antenne spécialisée.

► Les artistes auteur.e.s (affilié.e.s au régime) demandent 7 fois moins d’Indemnités Journalières maladie que les autres travailleurs, alors qu’ils sont à priori aussi souvent malades. Cela est dû à l’ignorance de leurs droits et à la complexité de les obtenir. Nous proposons aussi la création d’un pôle ressources IJ à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Paris pour traiter tous ces dossiers ainsi que les congés parentaux et maternité. Certains personnels des organismes actuels pourraient postuler pour rejoindre ce pôle qui serait en charge de traiter les congés parentaux et maternité. Ce qui constituerait un service efficace et attentionné.

► Nous revendiquons aussi une reprise des discussions sur la prévention et la couverture des risques ATMP (Accident du Travail/Accident de Trajet/Maladies Professionnelles) dans le cadre du régime général.

Par ailleurs, le financement des deux associations agréées MdA-AGESSA ne sera plus assuré, à l’issue de la réforme, que par le bon vouloir des subventions des ministères de tutelles. Or ces deux associations conserveraient la gestion des commissions professionnelles et des commissions d’action sociale. Or depuis 4 ans, il n’y a pas eu d’élection au Conseil d’Administration. Une Administratrice Provisoire vient d’être nommée après deux années d’errements sans contrôle. Nous demandons une structure représentative des artistes-auteurs démocratiquement élue.

*La loi°2017-1836 de financement de la sécurité sociale votée le 30 décembre dernier transfère l e recouvrement des cotisations et contributions sociales des artistes auteurs et des diffuseurs au réseau URSSAF. Il s’agit concrètement de la majorité du travail actuellement effectué par la MdA et l’AGESSA.


Nous vous rappelons que le meilleur moyen de conserver ou d’obtenir des règles en adéquation avec nos réalités professionnelles, de défendre la place de la culture et notre liberté de création, d’être solidaire, est d’agir collectivement. Et nous ne sommes forts qu’ensemble.