Tous les articles dans "Le SNAPcgt" :

> Nouvelles dispositions de fonctionnement du SNAPcgt !
17 novembre 2014

> CONGRÈS de NANTES • du 25 au 28 Septembre 2014
4 octobre 2014

> Le fonctionnement du SNAPcgt
29 septembre 2014

> CONGRÈS de PARIS • du 20 au 22 Novembre 2009
27 novembre 2009

> Présentation
8 mars 2007

> LA CGT
8 mars 2007




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  Le fonctionnement du SNAPcgt
Écrit par SNAPcgt le 29 septembre 2014 à 16h20

Le SNAP cgt est composé de diverses sections régionales qui assument une présence et une action syndicale locale.

(CLIQUEZ CONTACTS pour obtenir les différentes adresses)

PDF - 148.7 ko
Qu’est ce qu’un syndicat ?

C’est en congrès, tous les 3 ans, que se réunissent les délégués des régions, pour définir les orientations principales du SNAPcgt.

Ils élisent une Commission Exécutive Nationale, chargée de réaliser ces orientations.

Elle se réunit physiquement environ 4 fois par ans, mais reste sollicitée ou informée incessamment sur tous types de sujets par internet.

Cette commission exécutive élit un Bureau National, qui coordonne la réalisation des décisions.

Au sein de ce bureau, certaines fonctions sont attribuées à quelques membres, notamment celle de Secrétaire Général ; ce "titre" permet de représenter le SNAPcgt auprès de diverses institutions nationales (ministères).

Le SNAPcgt fonctionne sur un total bénévolat. Nous n’avons aucun "permanent" ; aussi au gré des aléas personnels et professionnels de chacun, une redistribution des responsabilités est fréquente. C’est pourquoi nous renouvelons, cooptons, réélisons périodiquement des membres à la Commission Exécutive, au Bureau National et au Secrétariat Général.


CONGRÈS de 2012 à Paris

Les membres de la Commission Exécutive Nationale :

René Weber (Alsace)

Nathalie Victor-Retali, Stéphanie Michel (Aquitaine)

Sylvie Heyart (Bourgogne - Franche Comté)

Pierre Garçon (Bretagne - Pays de la Loire)

Michel Della Vedova (Limousin)

Claudie Fabre, Guillaume Lanneau, Yves Legros, François Miehe, Irène Ruszniewski, Lydie Thouluc, Véronique Vaster (Paris Ile de France)

Marie-Claude Quignon, Stéphanie Collonvillé, (Picardie)

Marc Bretemieux, Florent Caillol, Pascale Lefebvre, Hervé Nahon, Jackie Reynier, Viviane Riberaigua (Provence Alpes Cote d¹Azur)


Le Bureau National

Marc Bettremieux, Irène Ruszniewski, Jackie Reynier, René Weber, Nathalie Victor-Retali, Hervé Nahon

dont les co - Secrétaires Généraux :

Guillaume Lanneau, Pierre Garçon, Sylvie Heyart


Programmation 2013

Commissions Exécutives : 27 janvier - 7 avril - 9 juin - 8 septembre


SYNTHÈSE DU CONGRÈS

Les 8 et 9 Décembre 2012 s’est tenu au siège de la Fédération du Spectacle CGT, à Paris, le Congrès du SNAPcgt

Des délégations des principales sections régionales étaient présentes. Le Congrès statutaire a pu se dérouler dans de bonnes conditions de travail, d’écoute et a fait des propositions que nous vous proposons de retrouver ci dessous.

******************************** Fort des avancées politiques importantes dans la visibilité du SNAPcgt : audition au Ministère de la Culture, Commission Kert (Assemblée Nationale), Sénat, partie prenante d’une discussion sur la loi d’orientation pour la Culture, le SNAPcgt est reconnu pour une réelle capacité d’expertise et d’analyse des problèmes de la filière des arts visuels.

Le congrès a mis la question du renforcement massif des ses adhérents comme axe principal de son action à venir. Il s’agit de s’appuyer sur une potentialité réelle en France et fédérer au SNAPcgt, les artistes engagés sur une ligne « d’un dépassement du capitalisme » pour résoudre les problèmes dans tous les secteurs dont celui aussi des arts visuels. Cela passe par revaloriser le travail des artistes. Les artistes doivent pouvoir vivre dignement de leur création qui répond à un besoin essentiel de la société contemporaine.

Le congrès a décidé d’étudier la tenue d’une exposition nationale du SNAPcgt dans le patio de la CGT à Montreuil. La direction nationale est mandatée pour prendre les contacts et des initiatives en ce sens.

La question d’une meilleure communication interne et visibilité externe a été pointée. Diverses questions ont été évoquées par les représentants des sections

• droit de publication/ de présentation et la rémunération des œuvres sur Internet

• cumuls des allocations & droits divers

• inscription à la Maison des Artistes et statuts divers

• le prélèvement automatique des cotisations syndicales

• exposition collective à prévoir

• droits et devoirs des diffuseurs & artistes

• loi d’orientation CADRE

• forum et happening à proposer

• la question de la temporalité dans le métier/ dans la création. Cela peut entraîner des freins dans le fonctionnement du syndicat.

• La question de la souffrance au travail ? Une revendication syndicale ? Affiner de quelle souffrance l’on parle et de textes à développer, notamment en terme d’ergonomie.

Artistes/enseignants dans des écoles d’art.

Le congrès avait décidé d’avoir un moment particulier pour ouvrir le dossier concernant des milliers d’artistes/enseignants dans des écoles d’art. Un long dialogue sur cette question a été mené. Le constat est simple « il y a tout à faire » en arts visuels en comparaison avec les pratiques des formations artistiques en musique ou théâtre.

— -

Le congrès programme son renouvellement au premier semestre 2014.