Tous les articles dans "Censures" :

> Défendons les libertés de création et d’expressions
18 janvier 2016

> censure de Mounir Fatmi par la Villa Tamaris de La Seyne-sur-Mer
16 mars 2015

> non-assistance à exposition en danger !
6 février 2015

> La République blessée
7 janvier 2015

> pudibonderies intolérantes
19 octobre 2014

> censure à Moustiers Sainte Marie, la Maire fait emmurer une fresque.
22 juillet 2014

> L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CRÉATION S’OPPOSE À LA CENSURE À AUBAGNE
19 juin 2014

> LETTRE OUVERTE DE L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CREATION
25 mars 2014

> VIOLENCES ANTICREATION
23 juin 2013

> affiche censurée
14 juin 2013

> Printemps des Arts Fair de Tunis
17 juin 2012

> Elus : vos engagements contre la censure
20 février 2012

> soutien au Théâtre du Rond Point le 8 décembre à 18h30
8 décembre 2011

> AVIGNON : le retour des croisés
19 avril 2011

> « Je crois aux miracles »
19 avril 2011

> interdiction aux mineurs de l’exposition de Larry Clark, obligation aux mineurs d’être accompagnés pour l’expo Reiser...
5 octobre 2010

> censures
6 juillet 2010

> En France, on craint de critiquer le "grand" timonier.
14 février 2010

> nous n’irons pas en Iran...
23 juillet 2009




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  non-assistance à exposition en danger !
Écrit par Pierre Garçon le 6 février 2015 à 16h40

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création

L’Observatoire de la liberté de création déplore la fermeture de l’exposition « Femina » au pavillon Vendôme, à Clichy-la-Garenne. Cette fin lamentable aurait pu être évitée si la ville de Clichy, et en particulier son maire, Gilles Catoire, avait assumé son rôle, c’est-à-dire veiller au bon fonctionnement de ses services, être garant de la protection de ceux-ci et de ceux qui y sont invités, et être l’instance qui crée les conditions du débat. Alors qu’une fédération d’associations musulmanes aurait dénoncé l’œuvre Silence, de Zoulikha Bouabdellah, comme blasphématoire, et aurait demandé à la ville l’annulation de l’exposition, le maire n’a strictement rien fait pour assurer le centre d’art de son soutien, ni pour garantir la sécurité des personnes et des œuvres, lesquels relèvent de ses fonctions. Ce comportement ouvre la porte à toutes les dérives.

Les décrochages d’œuvres, dans de telles circonstances, ont des conséquences graves sur l’art et les artistes, mais aussi sur la démocratie. Quand les œuvres dérangent ou choquent, cela montre qu’il y a une absolue nécessité de débat.

L’Observatoire de la liberté de création tient à exprimer son soutien aux organisateurs, qui ont essayé, sans y parvenir, de trouver une solution satisfaisante pour tous, notamment par des rencontres et discussions pacifiées.

L’Observatoire de la liberté de création déplore la défection d’un élu, qui, en refusant de prendre ses responsabilités, donne des gages à l’extrémisme, et favorise la censure plutôt que le dialogue.

Paris, le 5 février 2015