Tous les articles dans "Dossiers" :

> TUNISIE : nous sommes BARDO !
19 mars 2015

> Salon du Livre : MOBILISATION DES AUTEUR-E-S
19 mars 2015

> MOBILISATION des Artistes Auteurs visuels le 19 décembre
16 décembre 2014

> Gratuité des Musées
3 octobre 2014

> appels à signatures pour des ateliers et contre la hausse de la TVA des artistes
17 septembre 2013

> Les chantiers de début d’année du SNAPcgt
11 février 2013

> économies de l’art
1er mars 2011

> Beaubourg gratuit à tous les artistes
23 février 2009




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  Gratuité des Musées
Écrit par Pierre Garçon le 3 octobre 2014 à 09h59

sérénité retrouvée au Grand Palais

Vendredi 3 octobre, nous sommes allés à deux artistes, visiter l’expo "Nikki de Saint Phalle" au Grand Palais. Bon accueil à l’entrée, aucun soucis en présentant l’attestation annuelle AGESSA-MdA 2014.

Bonnes visites à toutes et à tous au Grand palais.

Pierre Garçon, sculpteur co-secrétaire


ségrégation des artistes au Grand Palais

action du 9 juillet 2014

(JPG) (JPG)


attente - négociation - distribution de tracts aux visiteurs

(JPG) (tract Grand Palais) (JPG)

GRAND PALAIS 9 juillet 2014, après une heure de palabres... Nous sommes entrés à l’exposition Bill VIOLA...

Irène, Guillaume, Pierre et une dizaine d’artistes auteurs syndiqués et déterminés (9 juillet 2014)

On a tout entendu ce jour là : c’est la consigne de La Maison des Artistes - l’arrêté du 9 juillet ne s’applique pas ici - le Grand Palais n’est plus un musée - Le Grand Palais n’appartient plus à l’Etat - C’est un "EPIC", établissement privé qui n’a rien à voir avec le Ministère de la Culture -


(...) NE LAISSONS PAS FAIRE - NE LAISSONS PLUS BRADER LE SERVICE PUBLIC AU PRIVE !

écrivez au Grand Palais pour réclamer l’entrée libre de tous les artistes.


De nouveaux cas d’empêchements d’accès libre des artistes, sur présentation de leurs justificatifs MdA-sécu nous sont signalés en juin au Grand Palais. Le feuilleton continue... Ne vous laissez pas faire : insistez !

mercredi 9 juillet est le jour de commémorer l’arrêté publié en 1975...

(1er juillet 2014)

(JPG)
arrèté gratuité des musées
(détail)

..................................................

Suite à nos réactions aux diverses alertes, le Grand Palais semble avoir rétabli l’entrée libre aux artistes. Nous y sommes allés vérifier.

Attention, présentez-vous bien avec votre attestation de l’année en cours, la vérification est faite avec précaution, mais ça passe.

Attention aussi au Louvre, où certains personnels mal formés (ou indélicats ?) refusent à priori vos justificatifs de sécurité sociale MdA... Il faut insister, on finit par entrer.

(dimanche 11 mai 2014)


MuCEM de Marseille - entrée libre aux artistes

Suite à son occupation lors de la dernière marche pour la culture à Marseille, le SNAPcgt PACA a obtenu l’accès désormais gratuit du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à tous les artistes. En effet nous avions constaté dans cet établissement, une même discrimination que celle pratiquée au Grand Palais (voir ci-dessous, problème en cours).

Pour entrer, munissez-vous de votre attestation MdA sécurité sociale et pièce d’identité.


discrimination d’artistes au Grand Palais

14 mars - des artistes refusés d’accès gratuit au Grand Palais nous ont alerté, le SNAPcgt réagit :

courriel adressé à :

Madame Aurélie Philippetti, Ministre de la Culture, Michel Orier, Directeur Général de la Création Artistique, Pierre Oudart, Directeur Général Adjoint, chargé des Arts Plastiques, David Kessler, Conseiller Culture auprès du Président de la République.

bonjour,

j’ai reçu lundi l’appel téléphonique d’un artiste refusé d’entrée libre au Grand Palais. J’attendais qu’il me relate sa mésaventure par mail pour vous en alerter. Mercredi et hier, deux mails d’autres artistes confirment que le Grand Palais n’accepte plus l’attestation de Sécurité Sociale Maison des Artistes.

Des ordres formels ont été donnés : seule la carte associative éponyme permet d’entrer. Il m’a été raconté qu’une "responsable" vient expliquer, lorsque les artistes insistent, que les certificats ou attestations de notre organisme de Sécurité Sociale n’ont aucune valeur ni aucun caractère professionnel ! Il ne fait pas doute pour moi que cela soit le résultat d’un lobbying malveillant.

Je souhaite rappeler que seuls les documents émanant des organismes Maison des Artistes ou AGESSA sont en mesure d’établir que leur porteur est inscrit dans une démarche professionnelle en tant qu’artiste auteur.

Je vous prie de prendre les mesures nécessaires pour faire cesser cette discrimination. Je vous prie aussi d’informer l’ensemble des directions des musées nationaux que votre autorité, celle de l’Etat et celle du Ministère de la Culture veut que les artistes soient chez eux, dans ces établissement, que libre accès leur y soit accordé.

Il est absolument intolérable, tous les 6 mois, d’avoir à subir de telles humiliations et de perdre notre temps à les dénoncer, aujourd’hui au Grand Palais, hier au Louvre et auparavant à Pompidou...

salutations respectueuses, mais enragées, Pierre Garçon, sculpteur co-secrétaire du SNAPcgt

le 14 mars 2014


(...)

(JPG)
"manifestation" Claudie Fabre

(...)


EXTRAIT de la Lettre d’info n° 8, septembre 2013, MdA Sécurité Sociale Automne (publication sous le contrôle des ministères de tutelles)

ACCÈS GRATUIT AUX MUSÉES NATIONAUX

Les artistes sont dispensés du droit d’entrée pour la visite des musées et des collections appartenant à l’Etat depuis 1975 par arrêté ministériel* conjoint des Ministères de l’Économie et de la Culture. Pour bénéficier de cette dispense, donc accéder gratuitement aux musées nationaux et aux expositions, ou du moins bénéficier d’un tarif réduit, vous devez présenter au guichet l’attestation annuelle d’affiliation ou d’assujettissement établie et envoyée chaque année par la MDA-sécurité sociale (ou à défaut, l’attestation de dispense de précompte). Cette attestation est le document qui prouve que vous cotisez au régime de sécurité sociale des artistes-auteurs, et que vous exercez votre activité artistique à titre professionnel.

* Arrêté du 30 juin 1975 publié au JO le 9 juillet 1975


(...)


après plusieurs mois d’alertes, d’échanges avec le ministère, la direction du musée aurait rétabli la gratuité d’accès au Louvre, pour les artistes, affiliés et assujettis.

La mobilisation du SNAPcgt, des organisations professionnelles d’artistes et de "Louvre pour Tous" a donc fini par payer. Mais que d’énergie déployée pour seulement retrouver ce à quoi nous avons droit...

Rappel : Pour entrer gratuitement au Louvre et dans les musées nationaux, il faut donc vous munir de votre attestation de cotisation MdA et d’une pièce d’identité. Cela marche aussi parfois dans d’autres établissements, dans certains cas on obtient le tarif réduit.

PDF - 11.7 ko
Lettre SNAPcgt PACA - MUCEM

D’autre part, le SNAPcgt PACA vient d’interpeller le MUCEM de Marseille pour obtenir la gratuité d’entrée aux artistes, dans les mêmes conditions. Nous serons attentif à la réponse.

septembre 2013


alerte intoxication dans les musées nationaux ?

Il semble que le Musée du Louvre (voire d’autres musées nationaux) n’accepte(nt) plus l’entrée gratuite des artistes sur présentation des justificatifs d’affiliation ou d’acquittement de leurs cotisations sociales.

Nous constatons cette aberration en concomitance avec la diffusion d’une pétition, qui entre autres amalgames, mélange l’accès des musées avec la sécurité sociale des artistes. C’ est troublant... Est-ce à penser que certains musées nationaux, en remettant en cause dès à présent leur gratuité d’accès aux artistes professionnels, voudraient par ce signe orienter les artistes vers cette pétition, en devançant les menaces qu’elle énonce ?

Nous incitons les artistes à la vigilance et à ne pas se laisser manipuler par des pétitions malveillantes qui servent des intérêts particuliers.

Le régime de sécurité sociale des artistes, des auteurs est en débat, en consultation pour une réforme annoncée en 2014. Il est inadmissible de laisser polluer ce travail complexe, d’élaboration et de création d’une caisse de protection sociale pour les artistes et les auteurs, par des coups aussi bas et stupides que d’empêcher les artistes d’accéder aux musées nationaux ! Ces établissements ne doivent être, ni les otages des discussions de sécurité sociale des artistes, ni surtout paraître y intervenir de façon partisane, en faveur d’une association entrée en guerre contre un projet de leurs autorités de tutelle.

Nous demandons la clarification de cette situation au Ministère de la Culture et le rétablissement de la gratuité d’accès aux musées, pour tous les artistes qui ont fait la démarche professionnelle de déclarer leur activité à la Maison des Artistes, sécurité sociale.

AVRIL 2013


(article décembre 2008)

Lettre Ouverte des artistes aux Musées et aux collectivités qui en assument la gestion.

"Nous voulons accéder gratuitement dans les musées à nos œuvres, comme à celles des autres artistes !"

Les musées d’art sont pour nous des ressources dans lesquelles nous puisons références et inspiration. Nous nous y tenons au courant des évolutions artistiques passées et des tendances actuelles. Nous souhaitons pouvoir y entrer, comme dans une bibliothèque, car pour nous artistes, auteurs, le musée remplit une fonction directement liée à l’exercice de nos métiers.

Il est paradoxal de devoir payer l’entrée d’un lieu dans lequel certaines de nos œuvres sont ou seront exposées (peut-être après notre mort) ! Les musées d’art existent car des personnes que nous considérons aujourd’hui comme des artistes, ont créé les œuvres ou les objets exposés.

Aujourd’hui, l’accès des musées d’art nationaux est théoriquement gratuit sur présentation de l’attestation de cotisations sociales à la Maison des Artistes (notre sécu) et d’une pièce d’identité.

Outre le fait qu’il y a très peu de musées nationaux hors Paris, les changements de statuts ou les décentralisations nous font parfois perdre leur libre accès. C’est le cas pour l’abbaye de Fontevraud ou la basilique de Saint Denis dont l’exploitation est privatisée et qui font payer les artistes en règle avec leurs obligations sécu.

Nous demandons à l’État et aux gestionnaires actuels la gratuité d’accès à ces établissements.

Nous demandons aussi aux collectivités territoriales la gratuité d’accès aux musées d’arts régionaux, départementaux et municipaux.

Ce serait logique, car une part croissante des collections nationales est confiée aux institutions locales. Ce serait juste, car les collections régionales départementales et locales nous concernent tout autant, voire, plus largement. L’artiste bouge ; la production ou la diffusion de son œuvre n’est pas limitée aux alentours de son domicile. Lors de ses déplacements, l’artiste doit pouvoir rencontrer librement l’art conservé par les établissements locaux, voisins de son itinérance.

Est-il besoin de rappeler la paupérisation catastrophique de nos professions artistiques ? Les deux tiers des revenus artistiques sont inférieurs au SMIC, plus de la moitié n’atteignent pas le niveau du RSA ; seuls les artistes qui y sont inscrits bénéficient de dispositions tarifaires. C’est au titre d’artiste, acteur principal de la vie culturelle, que nous voulons accéder aux musées et non à celui de bénéficiaire de minima social.

La gratuité d’un jour par semaine ou par mois de certains musées est un outil de vulgarisation culturelle en direction du tout-public*. Cette disposition ne répond pas à nos besoins professionnels : c’est souvent quand nous sommes en phase de conception ou de création que nous allons voir ou revoir une œuvre au musée, avec laquelle notre travail peut tisser un lien.

Notre revendication : entrée libre aux artistes, sur présentation d’une pièce d’identité et de l’attestation de cotisation sociale, délivrée par le ministère des affaires sociales au travers de la Maison des Artistes ou l’AGESSA, en attendant une carte « pass’musées » délivrée à tous les assujettis et affiliés de nos régimes.

Cette mesure, simple et insignifiante relativement à ses conséquences budgétaires, permettrait aux artistes de se sentir accueillis chez eux, dans les musées. Elle témoignerait symboliquement et concrètement de l’intérêt que la société porte à ses artistes vivants.

Origine du texte : Syndicat National des Artistes Plasticiens CGT Pays de la Loire, 10 décembre 2008.

1er SUCCÈS : Beaubourg gratuit pour les collections permanentes.

au LOUVRE, Versailles et Musée d’Orsay, Grand Palais, pas de problème pour les collections, attention à certaines expos temporaires.

Musée d’Art Moderne de Saint Étienne : ça marche aussi. N’oubliez-pas votre attestation de cotisations sociales.

Musée d’Art et d’Histoire de Saint Denis (93), charmant musée, c’est gratuit aussi avec l’attestation de cotisations sociales. Merci à la ville, c’est rare !

On attend toujours à Nantes, malgré les promesses, la gratuité aux artistes du Musée des Beaux Arts et celle du château...

Dans certaines institutions, des personnels compréhensifs (que nous ne dévoilerons pas pour les préserver) vous laissent entrer ou bénéficier du tarif réduit alors que la municipalité a omis de prévoir quelque disposition que ce soit pour les artistes. Qu’ils (elles) en soient remerciés. Faites attention à ne pas leur faire prendre de risques.

Fontevraux, Le Mont Saint Michel, faut payer !

N.B. Vous pouvez reproduire ce texte et le faire parvenir au(x) musée(s) de votre ville, département ou région, sans oublier de nous tenir au courant de votre démarche, puis du résultat...

syndiquez-vous !