Tous les articles dans "Droits sociaux" :

> Demande de déclaration de la MDA
21 décembre 2016

> Un tract d’utilité publique !
31 mai 2016

> ACTION SURPRISE 22 mars au Ministère de la Culture
22 mars 2016

> Pétition pour l’abrogation du décret de l’IRCEC
17 février 2016

> IRCEC : vos papiers !
8 janvier 2016

> C’est officiel, les cotisations à l’IRCEC vont exploser
4 janvier 2016

> IRCEC, le grand n’importe quoi.
3 novembre 2015

> L’IRCEC passe en force
8 juillet 2015

> UNE CAISSE UNIQUE ? OUI, MAIS PAS À N’IMPORTE QUEL PRIX !
29 mai 2015

> APPEL à "manifestation de désintérêt de la SNCF" !
20 mai 2015

> IRCEC/RAAP• une pétition intersyndicale en ligne à SIGNER !
4 mai 2015

> courrier des organisations professionnelles aux ministères de la Santé et de la Culture
13 décembre 2014

> le fond de formation des auteurs connaît actuellement une situation périlleuse.
19 octobre 2014

> AGESSA - MdA sécurité sociale : il n’y a plus de Conseil d’Administration !
5 juillet 2014

> Explosion des cotisations IRCEC
2 juin 2014

> Première victoire contre les demandes abusives de l’IRCEC
1er juin 2014

> POUR UN NOUVEAU RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE DES ARTISTES-PLASTICIENS ET DES AUTEURS
13 janvier 2014

> Interrogations sur le coût de la collecte des cotisations à la Formation Professionnelle Continue (FPC).
17 octobre 2013

> DROIT à la CMU complémentaire, en vers et contre tout
11 septembre 2013

> Réforme du régime auteurs : réunion plasticiens à Paris, Nantes et PACA
8 mars 2013

> Réforme annoncée du régime auteur
8 février 2013

> AFDAS, Formation Professionnelle Continue
6 février 2013

> Formation Professionnelle Continue des auteurs : on touche toujours au but !
12 décembre 2012

> La Caisse de Retraite Complémentaire IRCEC persiste et signe : encore des poursuites arbitraires.
13 novembre 2012

> IRCEC, lettre d’infos du SNAPcgt
24 octobre 2012

> le SnapCGT et la Fédération du spectacle rencontrent les ministères...
11 octobre 2012

> l’IRCEC envoie les huissiers
7 septembre 2012

> La MDA déménage !
15 mai 2012

> Formation Professionnelle Continue des auteurs : on touche au but !
31 mars 2012

> l’IRCEC envoie les huissiers...
30 janvier 2012

> Maison des Artistes - Sécurité Sociale
14 novembre 2011

> circulaires RSA et ACTIVITES ACCESSOIRES des artistes visuels et plasticiens
18 février 2011

> ARTISTES, ENCORE UN EFFORT POUR ARRIVER VIVANTS À LA RETRAITE
29 octobre 2010

> images du SNAPcgt dans le mouvement social
1er octobre 2010

> Un pas en avant pour la Formation Professionnelle Continue (FPC)
24 juin 2010

> ÉLECTIONS MAISON DES ARTISTES : C’EST GAGNÉ !
25 avril 2008

> Pour l’autonomie de notre régime de sécurité sociale
17 novembre 2007

> Problème MDA : la solution demandée par l’intersyndicale
27 mai 2007




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  AFDAS, Formation Professionnelle Continue
Écrit par Pierre Garçon le 6 février 2013 à 17h53

Critère d’éligibilité à la formation : il faut être affilié ou, lorsqu’on est assujettis, avoir eu à minima un chiffre d’affaires, cumulé sur les 3 dernières années, de 9000 €.

LIEN AFDAS

De nombreux artistes en sont donc exclus.

Cette situation résulte de la décision du conseil de gestion des auteur-e-s de l’AFDAS, où les organisations relevant par ailleurs de l’AGESSA sont largement majoritaires, par rapport à celles qui relèvent du champ de la MdA (voir ci dessous).

Le SNAPcgt a défendu, plutôt que ce critère strictement financier, la notion "d’activité d’auteur, constante et principale". Toutes les organisations relevant du champ de l’AGESSA et une bonne part de celles de la MdA ont préféré le critère financier.

L’AFDAS, en tant que structure n’est donc aucunement responsable de cette orientation, décidée par une majorité de représentants d’organisations professionnelles corporatistes.

Cette situation dommageable résulte de la décision des ministères d’avoir constitué un conseil de gestion "ultra sectorisé" qui encourage ces postures injustes d’autant plus rétrogrades que nos pratiques artistiques sont de plus en plus transversales.

Dans le contexte de la réforme du régime de sécurité sociale des auteurs, cette triste expérience démontre qu’il serait inadmissible de procéder de cette façon. Un collège unique des artistes auteurs est la meilleure solution pour aborder ensemble, et non les uns contre les autres, l’avenir de nos professions.Des élections professionnelles doivent être programmées pour révéler la représentativité des syndicats, des organisations professionnelles, ligues, associations, etc...

Représentativité : Le SNAPcgt, qui compte des artistes et auteur-e-s de tous les champs des arts plastiques et visuels défend et représente les intérêts de tous les professionnel-le-s du champ de l’organisme MdA et nombre de ceux de l’AGESSA, photographes, illustrateurs, notamment. Nombre d’artistes sont édité-e-s, publié-e-s,diffusé-e-s par l’audiovisuel, le multimédia et le livre. Les plasticien-e-s sonores, poètes, vidéastes plasticien-e-s ont des activités évidemment transverses. Il est temps, non de renforcer les barrières sectorielles, mais de nous unir, de définir ce qu’est être artiste, ce qu’est être auteur-e.

Commissions professionnelles : elles se mettent en place et nous assistons au même type de foire d’empoigne qu’au Conseil de Gestion, de course aux sièges et à une multiplication de commissions pour que chaque micro secteur mette en place des formations spécifiques, avec l’idée sous-jacente de les réserver aux seul-e-s auteur-e-s de ces micro secteurs... C’est affligeant et non conforme à la réglementation. La Formation Professionnelle, c’est justement l’occasion pour chacun, non seulement de se perfectionner dans sa voie, mais aussi de s’ouvrir à d’autres. Le financement, déjà insuffisant de la formation professionnelle ne doit pas être outre mesure diminué d’un foisonnement de commissions, ni pléthore de membres à défrayer de leurs déplacements.

L’artiste formateur ? Enfin, concernant la possibilité pour les artistes d’être aussi des formateurs, il est nécessaire de revoir l’étendue de nos champ d’activités. Il semble évident, que pour apprendre la gravure, par exemple, un-e graveur-e soit intervenant-e. Mais une telle activité, dans le cadre de la formation professionnelle, relève du salariat, via un institut de formation, ou du RSI, si l’artiste s’inscrit en tant qu’organisme de formation, ou prestataire de cet organisme. Des discussions doivent être engagées par les tutelles pour envisager comment, dans quelles limites envisager cette activité nouvelle, dans le cadre de nos professions.


FPC - Composition du Conseil de gestion


Voici l’arrêté des ministères qui fixe la composition du Conseil de Gestion pour la formation Professionnelle Continue des auteurs à l’AFDAS.

PDF - 560.4 ko
arrêté AFDAS

Lamentable...

Les arts visuels sont sous-représentés au collège auteur, alors que l’identification de la demande en terme de besoins y est clairement prépondérante. Aucune société d’auteur d’arts visuels ne figure au collège des SRPD.

Inscrivez-vous massivement pour faire prendre conscience de l’importance de la FPC pour les auteurs des arts visuels.

neewsletter AFDAS