Tous les articles dans "Autres" :

> #8mars15h40
3 mars 2017

> un attentat qui vise le cœur de notre démocratie
8 janvier 2015

> Salon Drawing now, une déplorable issue
24 mars 2014

> retraites : mobilisation du 15 octobre
8 octobre 2013

> GRECE : écran noir - radio muette
12 juin 2013

> Agression mortelle de Clément Méric
8 juin 2013

> international (CSI) : Turquie - Bangladesh
7 juin 2013

> EGALITE-E-S : défense des droits syndicaux des LGBT
15 mai 2013

> UN 1ER MAI DE MOBILISATION ET DE SOLIDARITE
22 avril 2013

> Arrêtez de nous souhaiter « Bonne fête ! »
8 mars 2013

> Journée unitaire du 5 mars
3 mars 2013

> Oui au mariage pour tous !
27 janvier 2013

> COMMUNIQUE DE LA FEDERATION CGT DU SPECTACLE SUR LES PROPOS TENUS PAR C. GUEANT ...
6 février 2012

> Pour la publication du rapport sur le financement des syndicats
15 décembre 2011

> contre la fiscalisation de la justice
16 septembre 2011

> Manuels scolaires et théorie du genre - Lutter contre les lobbies réactionnaires
2 septembre 2011

> Assassinat, arrestation et violences
5 avril 2011

> ECONOMIE : Les Ministres des Finances du G20 font fausse route
25 mars 2011

> Le Front National contre la Cgt
10 mars 2011




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  UN 1ER MAI DE MOBILISATION ET DE SOLIDARITE
Écrit par SNAPcgt le 22 avril 2013 à 19h40

1er mai 2013 : les artistes avec les salariés.

Pour le progrès social, mettons les pieds dans le plat !

De l’argent, il y en a dans les poches du patronat, dans les coffres des possédants, dans les banques, ici ou dans les paradis fiscaux, sur les marchés financiers partout dans le monde. Il circule, il se cache, il est surabondant.

C’est cet argent qui ne va pas à l’investissement productif, au logement, au développement des services publics, à la protection sociale. C’est cet argent qui manque en fin de mois aux salariés condamnés aux petits salaires, au chômage, aux petites retraites, aux minima sociaux.

Partout, on nous dit que nous coûtons trop cher  ! Mais c’est nous qui, par notre travail, créons la richesse  !

Alors oui, il est temps que les salariés mettent les pieds dans le plat pour sortir de la crise :.

carte des manifestations


(JPG)
1er Mai 2012 à Nantes
Mobilisation monstre dans toute la France. Ici, à Nantes, le corbeau du SNAP, dans la marée humaine.

Un grand 1er mai revendicatif Plus de 750 000 personnes dans plus de 300 manifestations !

Les dernières provocations du candidat sortant sur le thème du « vrai travail », cinq ans après sa volonté de « remettre la France au travail » ont renforcé la mobilisation. Les centaines de milliers de manifestant-e-s n’ont laissé ni la droite, ni l’extrême droite salir cette journée internationale de luttes. Le mécontentement traduit dans les urnes lors du premier tour des élections présidentielles s’est exprimé dans la rue.

suite de l’article


1er mai 2012 (l’appel à manifester)

Ne laissons pas la Fête du Travail au FN et au Président sortant ...

Le 1er mai 2012, situé entre les deux tours de l’élection présidentielle, va occuper une place particulière dans l’actualité sociale et politique. En France et dans de nombreux pays d’Europe, les organisations syndicales mobilisent les salariés contre les politiques d’austérité. Voilà qui donne le « la » dans les débats sur la sortie de crise. Le 1er mai, c’est aussi une journée de manifestation de la solidarité du monde du travail, au-delà des frontières et des cultures, pour combattre le racisme, les discriminations. C’est une journée pour le « travailler et vivre ensemble ». A Paris, le Front national appelle à un rassemblement place de l’Opéra. Le Président sortant appelle, lui, à un rassemblement au Champs de Mars pour défendre le « vrai travail » et pour solliciter les voix de l’extrême droite.

Face aux appels et rassemblements xénophobes, antisociaux, antipopulaires et anticulturels, la Commission exécutive fédérale, réunie à Paris le 23 avril, appelle l’ensemble des organisations fédérées, nos adhérents et sympathisants à faire des manifestations organisées le 1er mai par la CGT sur tout le territoire national, un grand moment de mobilisation, de démonstration de force et d’expression revendicative du mouvement social et syndical. Nous réaffirmerons dans la rue les dix exigences de la CGT pour sortir de la crise et nos objectifs :

Faire entendre les priorités sociales et les préoccupations des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des retraités en France et en Europe ; Exprimer la défense des droits fondamentaux, de la démocratie culturelle et des libertés partout dans le monde ; Faire reculer la xénophobie, le racisme, l’antisémitisme.

Par le succès de nos manifestations, nous entendons prendre toute notre part dans la dénonciation des traités européens, leurs renégociations et adoptions par voix référendaire, contre la primauté absolue du marché sous couvert de garantir une « concurrence libre et non faussée », la mise en déficit des peuples d’Europe et l’utilisation libérale des dettes « organisées » des Etats pour renforcer le capitalisme financier et bancaire.

Nous appelons donc à une mobilisation générale pour faire échec à la réélection de Nicolas Sarkozy et à créer, quel que soit le gouvernement issu des élections, le rapport de force nécessaire à la satisfaction de nos revendications.

CARTE des MANIFESTATIONS en FRANCE

A Paris, manifestation à 15 heures de la Place Denfert-Rochereau à la Place de la Bastille à l’appel de la CGT, de la FSU, de Solidaires, de la CFDT et de l’UNSA.

Rendez-vous fédéral : 15 heures Place Denfert-Rochereau à l’angle du boulevard Arago. Paris, le 25/04/2012

Secrétariat de la Cgt Spectacle c.magrit@fnsac-cgt.com 01.48.03.87.60