Tous les articles dans "Le SNAPcgt" :

> Nouvelles dispositions de fonctionnement du SNAPcgt !
17 novembre 2014

> CONGRÈS de NANTES • du 25 au 28 Septembre 2014
4 octobre 2014

> Le fonctionnement du SNAPcgt
29 septembre 2014

> CONGRÈS de PARIS • du 20 au 22 Novembre 2009
27 novembre 2009

> Présentation
8 mars 2007

> LA CGT
8 mars 2007




© SNAPcgt 2006
conception graphique : GL
réalisation du site : Clm + SPIP
 
puce  CONGRÈS de PARIS • du 20 au 22 Novembre 2009
Écrit par Pierre Garçon le 27 novembre 2009 à 21h40

CONGRÈS du Vendredi 20 au Dimanche 22 novembre 2009

(Fédération Cgt du spectacle , 14-16 rue des lilas, 75019 Paris, métro Place des Fêtes)

Le congrès national du SNAPcgt s’est tenu dans une ambiance de retrouvailles et de rencontres chaleureuses, malgré le contexte actuel, social, politique et économique, fortement dégradé. Une quarantaine d’artistes venus d’un peu partout en France, délégués des diverses sections régionales ou simples adhérents, motivés à participer à renouveler la vie du syndicat se sont retrouvés durant ces 2 jours et demie.

Le "tour des régions" a permis de se connaître, de brosser un tableau d’ensemble de la situation des plasticiens et de la présence syndicale en France. Les ateliers d’artistes ont été au coeur de nos discussions : pénurie d’ateliers, mise en concurrence des artistes pour en obtenir, voire pour s’approprier celui du voisin, listes d’attentes interminables, attributions opaques, pas d’aide de l’État pour en programmer, menaces d’expulsions ; le SNAPcgt est engagé résolument aux côtés d’artistes en lutte pour conserver leur lieu de travail. Des artistes, notamment de La Forge de Belleville et de la Voûte sont venus témoigner. Nous élaborons un plan d’actions concrètes et des propositions pour combattre cette situation intolérable dans une période de crise immobilière qui l’aggrave encore. RENDEZ-VOUS prochain sur ce sujet !

Comment vivre de nos métiers ? Dans un contexte de "marché de l’art" effondré, la commande publique en panne, le 1% artistique non appliqué, le droit de présentation publique bafoué, les artistes sont oubliés du RSA. Mais qui veut la peau des artiste ?

contractualisation, charte des salons et expositions, ABC (Aide de Base à la Création), le SNAPcgt est aussi force de propositions. Pour la première fois, notre congrès s’est ouvert à des personnes extérieures au syndicat, pour enrichir nos réflexions. C’est bien collectivement qu’on trouvera des solutions collectives. Dialogue avec la SAIF, échec annoncé d’HADOPI 2 après DADVSI, L’État continue de s’embourber dans l’ornière du tous droits aux industries culturelles, sans droit pour les auteurs.

Situation sociale particulièrement difficile dans un moment ou affluent nombre de chômeurs en fin de droits, au RSA, on pousse les artistes hors du système dans certains département. Négociations difficiles et longues pour faire avancer les droits, évoluer le champs reconnu de nos activités artistiques, à la MDA. Nos métiers évoluent, force est de constater qu’il est difficile de le faire prendre en compte par nos ministères de tutelles. Nous voulons un traitement d’égalité pour les assujettis par rapport aux affiliés. C’est une résolution emblématique réaffirmée lors de ce congrès.

— - La nouvelle Commission Exécutive du SNAP cgt : René Weber (Alsace), Agnès DoneySylvie Heyart (Bourgogne - Franche Comté), Pierre Garçon, Pierre Hugues Robieux (Bretagne - Pays de la Loire), Michel Della Vedova (Limousin), Julien Martinière (Nord, Pas de Calais), Guillaume Lanneau, François Miehe, Iréne Ruszniewski, Lydie Thouluc, Véronique Vaster (Paris Ile de France), Marie-Claude Quignon, Henri Georges Vidal (Picardie), Gilles Fromonteil, Pascale Gadon, Marie-Edith Leyssene (Poitou Charentes), Marc Bretemieux, Pascale Lefebvre, Alain Puech, Jackie Reynier (Provence Alpes Cote d¹Azur)

— -

Le Bureau National : Guillaume Lanneau, Jackie Reynier, Irène Ruszniewski ; dont les Secrétaires Généraux : Pierre Garçon, Sylvie Heyart, Julien Martinière

— -

On a fini ce congrès sur les genoux et ravis, avec des nouveaux qui rejoignent le SNAP et la CE. Au bureau national, les secrétaires généraux sortants font place à de nouveaux, tout en les accompagnant (grand merci à eux trois) de leur expérience.

merci aux invités extérieurs, qui nous ont consacré un moment de leur Week End ; Une fête très sympa le dimanche soir, au cirque Plume (merci Plume !), des copains, des confrères, des assos, nous y ont rejoints. "la tomate rebelle", bien rebelle et les "ensaders" qui ont peint en fresque noire et blanche les méandres d’un parcours d’artiste plasticien.

Au travail, le SNAP.

Syndiquez vous !